VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Altaïr et Arcturus brillent dans le ciel. Archer et Lotta eux, ne scintillent même pas.
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Lotta A. Häkämies
this is the wizzarding world of
ouvre mes chacras.
informations
ouvre mes chacras.
/
correspondances : 180
entrée : 26/06/2013
gallions : 1702

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Dim 6 Oct - 17:27.
Altaïr et Arcturus brillent dans le ciel. Archer et Lotta eux, ne scintillent même pas.
♪ Nous tomberons nous rêverons encore ♪


informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Archer & Lotta
ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  privé
ϟ  datation approximative du moment exact ▬ début du mois de mars, jeudi
ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ Heure du rp. 21 heures environ
ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  froid et pluvieux, nuit
ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  3
ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  1
ϟ chatiment divin exigible ▬  Si vous voulez que Dominus intervienne dans votre RP pour l'intégrer à l'intrigue ou à un évènement, préciser le ici. Si non, n'oubliez pas d'inscrire la motion [PM] dans votre titre.

_________________


Dernière édition par Lotta A. Häkämies le Dim 6 Oct - 19:10, édité 2 fois
avatar
Lotta A. Häkämies
this is the wizzarding world of
ouvre mes chacras.
informations
ouvre mes chacras.
/
correspondances : 180
entrée : 26/06/2013
gallions : 1702

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Dim 6 Oct - 19:07.


Neuf heures du soir, Lotta se dépêche de se diriger vers sa salle de classe. Vingt et une heure, il fait froid, il fait nuit. Vingt et une heure et pourtant, il y a encore cours. Vingt et une heure, Lotta a envie d'aller se reposer, de trainer dans son dortoir, ou de faire n'importe quoi, sauf aller en cours d'astronomie.

Déjà, pour se rendre à cette salle de classe située en haut d'une tour, il y avait plus de cent marches à monter. Une fois arrivé en haut, on y meurt de froid, même pour les Russes habitués à ces températures, c'est pour cela que Lotta avait une écharpe et des habits extrêmement chauds.
Arrivée dans la petite salle, de nombreux autres étudiants étaient déjà présents. Il faut dire que pour ce cours, les Poudlounistas et les Ragentis étaient réunis. D'ailleurs, la jeune Poudlounista n'appréciait pas du tout lorsqu'un autre groupe était avec le sien. Tout le monde pensait que les Poudlounistas étaient des moins que rien, débiles et inutiles. Les Ragentis, pour la plupart, étaient infectes avec eux et ça ne l'encourageait pas à apprécier les matières en commun.
Mais pour en revenir à l'astronomie, c'était une branche qu'elle aimait bien. Il faut dire que c'était beaucoup d'apprentissage par coeur, mais ensuite, elle appréciait de savoir le nom des étoiles et de savoir les reconnaitre. Cependant, comme c'est une branche peu compliquée, de nombreux élèves en profitaient pour ne pas écouter et déranger les autres.

Elle s'obligeait à ne pas faire attentions à ceux là. Elle venait là pour étudier et pour rien d'autre. En rentrant dans la salle, elle déposa son devoir sur le bureau. Ils avaient du écrire un parchemin sur le Nuage d'Oort. Un sujet compliqué à traiter, elle avait du d'ailleurs s'aider de deux livres de la bibliothèque afin de rendre un travail qui lui semblait correcte. En gros, ce Nuage d'Oort pourrait contenir plusieurs millions de milliards de noyaux de comètes. Impossible de le voir à l'œil nu (situé entre 2-3×104 et 154 000 ua du Soleil). Bref, ce devoir était compliqué, mais elle s'était appliquée et était assez satisfaite du résultat.

Comme ce cours, en soirée, était prévu pour l'observation des étoiles, les élèves se dirigèrent au dehors de la salle pour aller regarder le ciel. Par chance, peu de nuage étaient présents ce qui permettaient de voir de nombreuses étoiles. Sans problèmes, Lotta reconnu la grande ours ainsi que la petite ours, mais également Altaïr et Arcturus. Ces deux étoiles extrêmement brillantes ressortaient dans le noir du ciel. Suivant les informations de leur professeur, Lotta se mit à observer certaines étoiles, prenant des notes au passage avec sa nouvelle plume de phœnix.
Rapidement, comme si le cours ne pouvait pas se passer convenablement, plusieurs élèves se mirent à perturber le cours. Il faut dire que comme le cours n'était pas réellement compliqué ni trop important (contrairement aux cours de potion ou de métamorphose), les élèves se permettaient plus facilement de faire les abrutis. Lotta soupira tout en essayant de se concentrer.

Parmi ceux qui dérangeaient le cours, plusieurs camarades de sa classe, mais également des Ragentis. Un en particulier avec qui elle avait déjà un contentieux : Archer Dan. Nelestov. Un élève de son âge qui, il faut être honnête, lui faisait un peu peur. En première année, Lotta s'était rendue compte qu'il ferait n'importe quoi pour réussir sans travailler, cela passait par tricher, mentir et déranger les autres. La jeune blonde qui était une travailleuse depuis toute petite ne comprenait et n'appréciait pas ce comportement. Seulement, elle l'avait vu plusieurs fois s'énerver en frappant un mur et elle s'était rendue compte qu'il pouvait très facilement devenir violent. Elle avait donc décidé de ne pas trop l'approcher pour ne pas avoir d'ennui avec lui. Pourtant, Archer se trouvait peu loin d'elle, et plusieurs fois, elle avait eu envie de lui dire de se taire. Il passait son temps à papoter avec son voisin, s'amusait avec sa baguette magique, etc. au lieu de suivre.
Si vraiment il ne voulait pas étudier, libre à lui, mais au moins qu'il se taise et laisse les autres travailler.
Mais c'était peine perdu, puisque tout le cours se déroula avec de nombreux élèves qui discutaient, le professeur qui tentait (sans espoir, il faut le dire) de se faire respecter. Au final, peu de chose avait été vu durant le cours. Lorsqu'il fut enfin terminé, Lotta en fut ravie, 22 heures, une heure d'inutile venait de se passer et elle se réjouissait de retourner à son dortoir. Elle replia rapidement ses affaires et se hâta de se diriger vers les escaliers pour revenir à une partie plus chaude du château. Malheureusement, au passage, elle bouscula sans le vouloir le jeune homme qu'elle détestait tant, Archer. Enfin, elle bouscula, le fait est que les deux adolescents voulurent sortir par la porte au même moment et forcément, se rentrèrent dedans. Si elle avait été plus courageuse, elle lui aurait dit ce qu'elle pensait de lui, qu'il passait son temps à déranger tout le monde et que c'était inadmissible.
Mais Lotta n'est pas quelqu'un de très courageuse et elle ne veut surtout pas d'ennui. Elle se frotta l'épaule qui, lorsqu'elle s'était faite bousculée, avait frappé le mur puis lui adressa la parole. " Excuses moi, je n'ai pas réussi à t'éviter, vu à la vitesse à laquelle tu passais. " En disant cela, elle voulait lui faire remarquer qu'il était également responsable et qu'il pourrait faire un peu plus attention aux autres.
Cependant, en voyant le regard qu'il lui a lancé, elle se dit qu'elle avait perdu une occasion de se taire pour ne pas s'attirer d'ennui. Pendant un court instant, elle se rappela l'avoir vu frapper dans un mur mais également qu'elle avait reçu des coups d'autres personnes. Elle recula alors d'un pas, quoi qu'il arrive, elle ne voulait pas se trouver à portée de coups.

_________________


Dernière édition par Lotta A. Häkämies le Jeu 10 Oct - 23:00, édité 1 fois
avatar
Archer Dan. Nelestov
this is the wizzarding world of
je vous bute tous !
informations
je vous bute tous !

correspondances : 300
entrée : 20/04/2012
gallions : 1350

♦ Nota Bene
: DES GENS
:
:



Message Posté Jeu 10 Oct - 22:53.
L'astronomie ne l'intéressait pas. Prof remplaçant sans grande autorité, voisinage intéressant, Archer préférait passer son temps à discuter avec son voisin de la dernière blague faite à une de leur camarade, plutôt qu'aux constellations visibles cette nuit-là. Rien, ne pouvait lui faire aimé l'astronomie. Même leur lien avec des matières plus fascinantes comme la divination... Le fait d'observer les mondes autour du leur ne cessait de lui faire repenser qu'il ne se sentait pas toujours à sa place ici. Que peut-être ailleurs il y avait d'autres gens, capables de le comprendre d'avantages. La vie aliène et tout ça, il y croyait moyennement. Un monde autre ici ou ailleurs, par contre, il en était persuadé. Cela lui donnait mauvaise humeur et la sensation d'avoir été oublié, comme le vilain petit canard paumé dans quelques choses qu'il ne connait pas, ne comprend pas toujours. Il aime la logique.
Petit garçon, s'efforçant de sourire. De se montrer comme il l'avait toujours été à Durmstrang. Un malin qui mentait à merveille, qui avait quelques amis proches et qui n'hésitait pas à parler aux autres, à se faire aimer de tout le monde. C'était le fabuleux masque d'Archer Daniel Nelestov. On l'avait déjà vu hors caméra, hors regards. Perdu, effrayé, en colère. Il pouvait frapper, pleurer, mordre, se défouler sur la première personne qui passait par là, le premier mur sous ses yeux. Souvent sa victime, c'était lui-même. Il se mutile, est le cobaye d'expérience de magie noire pour le "guérir", se hait tout simplement tout autant qu'il peut s'aimer. Archer n'allait pas aussi bien que son sourire assuré et ses bouclettes blondes pouvait le prétendre. Il était seul, sans plus de famille ni de repère, ni même but. A quoi bon retrouver son sauveur si celui-ci avait tord. A quoi bon partir, si c'était pour être seul. A quoi bon vouloir se battre si il ne pouvait courir plus de cent mètres sans être essoufflé et sans croire en quelques choses. Son but était mort, il en cherchait un autre.  

Il sorti discrètement sa baguette tout en jetant un regard complice à son voisin. Devant eux une mokop peut appréciée à qui ils voulaient faire une farce écoutait attentivement le professeur, contrairement à eux. A peine le bout de la baguette avait approché la racine des cheveux que la mèche s'y colla, suivant les mouvements de la baguette du jeune ukrainien elle se dressa en une pointe défiant les lois de la gravité, perchée sur le dessus de sa tête, Elle ne semblait rien sentir au départ, ce qui poussa Archer à continué, une ou deux mèches de plus avant que les ongles de la mokop ne s'enfoncent dans sa main. Il lâcha immédiatement la totalité des mèches qui retombèrent lentement, suivant les autres. Elle lui jeta un regard noir, mais ne dit rien, peut-être parce qu'il comprenait sans qu'elle ait besoin de parler, ou bien que répliquer, avec lui, était totalement inutile. Elle devait avoir l'habitude.  Pour seule réponse elle se retourna et attacha ses cheveux à l'aide d'un ruban enroulé à son poignet en cas de besoin avant de se recaler sur sa chaise, une peau de bête sur les épaules. L'ado se laissa retombé au fond de sa chaise, lâchement adossé contre celle-ci le professeur ne disait rien, occupée à montrer sur une vieille carte un quelconques groupement d'étoile. Ce prof tenait à faire ses cours sans prêter attention à ses élèves, ou très peu. Le devoir sur le Nuage d'Oort qui était à faire, Archer l'avait plus ou moins acheté à l'un de ses amis, recopier rapidement sur son camarade quand lui, copiait son arythmancie. Ils s'arrangeaient comme ça, du troc de parchemin pour éviter à se prendre la tête à propos de quelques choses qui ne l'intéressait pas.

Dès que ce fut l'heure il plia immédiatement bagage, prêt à courir à son dortoir désert malgré la douleur si il le fallait. Il voulait retrouvé son lit, le silence. Dormir, pour une fois. La fatigue s'installait, les cauchemars... Il ne voulait pas traîner trop longtemps dans les couloirs. Sa chambre était préférable, vide. Il aimait se montrer parfois, oui. mais en ce moment il préférait peut-être l'absence des autres pour réfléchir. Ce n'était peut-être pas l'idéale, mais c'était le plus confortable pour lui. Il avait du mal à se faire à l'idée qu'un artefact lui avait coûté tout ça.Au moment de franchir la porte, en trombe, il heurta quelques choses ou plutôt quelqu'un. Pas vraiment du genre à s'excuser directement il s’apprêtait à faire une blague, voir, balancer un rapide mot ou un signe de main si c'était un ami, mais c'était elle. Petite soeur de Zadig, Lotta avait Archer dans le collimateur depuis la première année. Il s'est servit d'elle pour avoir une bonne note et elle fait partie de ceux qui n'ont pas vraiment accepté d'être utilisé par le jeune ukrainien, fort dommage pour elle. Depuis leur relation est plutôt tendue, mais très amusante pour lui. La jeune fille ne pu s’empêcher une remarque, qui provoqua cher Archer une réaction presque automatique. Son regard se durcit, mi-sérieux, mi-factice. Il n'aimait pas vraiment ce genre de réflexion venant d'elle, car elle avait la faucheuse habitude de parler comme son frère, sur un ton beaucoup trop hautin pour lui. Elle recula pourtant d'un pas comme si elle retirait ses paroles, provoquant un sourire, chez Nelestov. Les élèves continuaient à passer entre eux pour sortir de la classe, cela ne semblait pas les déranger, ni eux, ni les autres. « Et vu la tienne j'allais pas attendre mille ans » Un élève les observa, comme si il allait se passer quelques choses d'intéressant là, maintenant. Quelques choses comme une bagarre, mais lorsque le regard d'Archer se croisa sur le radgentis qu'il connaissait bien, celui-ci passa son chemin.  « Tu es un peu froussarde non ? Et puis, pour avoir peur que je t'en colle une, en public, c'est que tu me connais mal.. » Il s'était bien mit face à elle, bloquant son passage.Elle devrait le contourné, pour l'éviter. Cela l'amusait fortement. La petite sensation de peur visible; son regard. Il se délectait de la peur des autres. Cela attisait son étincelle de génie, ses pensées, ses idées machiavélique, peut-être. Réveillé. La peur des autres lui donnait cette sensation de supériorité qu'il aimait tant.Le flux d'élèves diminuait, peut à peu. Archer possédait cette folie et cette addiction à l'adrénaline qu'il ressentait et générait. Il fit un pas en avant, pour en sentir d'avantage. « T'as peur ? »
  
avatar
Lotta A. Häkämies
this is the wizzarding world of
ouvre mes chacras.
informations
ouvre mes chacras.
/
correspondances : 180
entrée : 26/06/2013
gallions : 1702

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Dim 13 Oct - 0:24.

Se taire, elle aurait du se taire. Au moment où elle avait remarqué qu'elle avait bousculé le jeune blond au doigt en moins, elle avait comprit qu'elle aurait du passer son chemin sans lui chercher d'ennui. Mais encore une fois, elle n'avait pas pu se retenir et, elle le sentait, ça allait lui retomber dessus. D'ailleurs, elle pu voir les yeux du jeune homme se durcir immédiatement, devenir plus sombre, comme si toute son agressivité allait ressortir par là. Dans le même temps, de nombreuses personnes passaient autour d'eux, et voyant probablement qu'Archer était le centre d'intérêt, ils décidèrent de passer beau droit sans demander leurs restes. Lotta les enviaient, elle avait envie de partir en le laissant en plan, mais ce n'était pas possible évidemment. Elle devait lui tenir tête pour ne pas devenir sa tête de turc.
Archer avait vraiment une réputation étrange, parfois, elle et ses amies en parlaient après l'avoir croisé dans un couloir, il faisait peur et de drôles d'histoires courraient à propos de lui. Mais là, dans ce couloir sombre, elle espérait que tout ce qui avait été dit sur lui était faux. D'ailleurs, ce n'était pas possible, qu'à son âge, on soit presque un psychopathe non ? Ça existe uniquement dans les films et séries télé des moldus non ?

«  Et vu la tienne j'allais pas attendre mille ans » Elle l'avait bien mérité non ? Pourtant, elle n'allait pas particulièrement lentement. Mais elle n'avait pas le même rythme qu'Archer, il faut bien l'avouer. .  «  Tu es un peu froussarde non ? Et puis, pour avoir peur que je t'en colle une, en public, c'est que tu me connais mal.. » Tout en disant cela, Lotta remarqua qu'il s'était mit, probablement volontairement, en face d'elle, lui coupant toute retraite. Son pas en arrière avait donc bien été vu, elle se retrouvait maintenant acculée. Tel un animal sauvage, elle n'était pas à l'aise, sa seule envie était de fuir, mais toute retraite était coupée. Elle avala difficilement. Archer avait tout à fait raison, elle était froussarde. Mais une jeune fille qui avait servi de souffre douleur durant plusieurs mois a bien le droit d'avoir peur non ?
Elle avait peur, peur d'avoir mal, peur d'être blessée, peur de devoir tout garder pour elle à nouveau, peur des conséquences. Lotta était définitivement une non-violente, il faut dire qu'elle avait l'habitude de toujours se reposer sur son frère pour ce genre de problème.
Pourtant, actuellement elle était seule. Personne ne viendrait l'aider, le professeur ne sortirait probablement pas de sa classe avant un moment.
Lotta jeta un coup d'œil à Archer, elle remarqua alors qu'il semblait apprécier le fait de lui faire peur. *Il est complètement fou[/color]* pensa-t-elle un court instant. Comment peut-on prendre du plaisir à faire du mal aux autres ?
D'ailleurs, elle se dit que oui, il serait capable de la frapper. Car déjà, il n'y avait plus personne dans le couloir.
Lotta sentit les poils se dresser sur ses bras et un frisson se fit ressentir, et elle espéra que le garçon ne l'avait pas remarqué. Seule, acculée tel un chat sauvage, elle ne savait plus quoi faire. «  T'as peur ? » Tout en disant cela, il s'était rapproché d'un pas, et la fille blonde avait reculé d'un pas, encore, se retrouvant appuyé contre le mur sombre et humide de la tour.

Il semblait lire en la jeune blonde sans problème. En même temps, elle avait l'impression que tout le monde savait qu'elle était trouillarde. Sa confiance en soi, déjà peu élevée, se mit à dégringoler encore plus.

Courageusement, elle reprit la parole, ne pas montrer qu'elle a peur. En tout cas, ne pas le dire tout haut. Si elle avouait avoir peur, alors c'était finit, elle n'arriverait pas à se calmer, même si elle savait que son corps hurlait sa crainte. « Non, je n'ai pas peur de toi. » En disant cela, elle obligeait sa voix à ne pas trembler. Elle avait d'ailleurs mis la main sur sa baguette, en cas d'agression, ce serait sa meilleure amie. D'ailleurs, comment pouvait-elle avoir peur d'un camarade de classe tandis qu'elle avait combattu lors de l'invasion de Durmstrang ?
L'adrénaline y avait surement été pour quelque chose. Et puis, à ce moment là, elle tentait de retrouver son frère avant tout autre chose, et puis, Violet l'avait retrouvée et aidée. Elle n'était pas seule, elle n'était jamais seule. Sauf maintenant.
Elle fit passer son regard partout autour d'elle, pour tenter de trouver un échappatoire, une manière de fuir.
Et puis, elle se fit honte, pourquoi est-ce qu'elle n'était pas capable de se débrouiller d'elle-même ? Pourquoi est-ce que ce genre de chose lui arrivait toujours, alors qu'elle ne cherchait pas les embrouilles et rêvait d'un monde de bisounours ?
Puis soudainement, elle revint au moment présent. Elle n'avait pas la force physique de se battre, ni d'ailleurs la force mentale, mais parfois, il fallait bluffer, bluffer pour se convaincre que tout irait bien. Bluffer en espérant que quelqu'un viendrait l'aider.
« C'est quoi ton problème en fait ? Tu n'as trouvé personne pour faire tes devoirs ? Frapper les murs ne te suffit plus ? Tu cherches un autre échappatoire maintenant ? Tu me fais pitié.   »
Tout en disant cela, elle serra encore plus fort sa baguette magique de sa main droite, se trouvant dans sa poche. Elle avala alors sa salive de peur et de stress. Elle se retenait de trembler, afin de ne pas montrer ses sentiments. Et finalement, elle se dit que s'il se mettait à la frapper, elle avait l'habitude, elle serait probablement capable de le supporter et de le cacher à nouveau.

_________________
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Altaïr et Arcturus brillent dans le ciel. Archer et Lotta eux, ne scintillent même pas.

T H E . H E A R T . O F . A . D R A G O N :: Н А П Р А В О :: К о м н а т а . а с т р о н о м и и

Sujets similaires

-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» etaine (⚜) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» Petit Flambeau - Ciel - mâle [LIBRE]
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)
» [CIMETIERE] - L'escalier vers le Ciel.

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: