VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Reunion Post-Orientation • Honoria [PM]
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Galiane I. de Kerveguen
this is the wizzarding world of
sadique est mon deuxième prénom.
informations
sadique est mon deuxième prénom.

correspondances : 46
entrée : 19/09/2014
gallions : 393

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mar 21 Oct - 20:51.
Réunion Post-Orientation • Honoria
Il n'est pas trop tard pour changer de filière...

   

   
informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Honoria P. Vanger & Galiane I. de Kerveguen
   ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  Privé/Express
   ϟ  datation approximative du moment exact ▬ Avant la rentrée des classes Septembre 2057
   ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ Matin
   ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬ Elles sont à l'intérieur donc on s'en fiche Wink
   ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  Saison 3
   ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  03x01
   ϟ chatiment divin exigible ▬  Protego Maximaaa !!
   


Dernière édition par Galiane I. de Kerveguen le Mar 21 Oct - 22:54, édité 1 fois
avatar
Galiane I. de Kerveguen
this is the wizzarding world of
sadique est mon deuxième prénom.
informations
sadique est mon deuxième prénom.

correspondances : 46
entrée : 19/09/2014
gallions : 393

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mar 21 Oct - 20:52.
Galiane s'était réveillée ce matin non sans une pointe d'excitation au vu de la journée qui l'attendait. Aujourd'hui, elle recevrait tour à tour des étudiants de la filière DMA pour faire plus ample connaissance, connaître leurs attentes et envies et mettre en place des objectifs pour faire de leur passage à Durmstrang quelque chose de positif. Ce n'était pas toujours évident pour elle, et elle n'osait imaginer ce qu'il en était pour les étudiants, de se concentrer à cent pour cent sur son travail. Il y avait toujours quelque chose... Que ce soit spécifique à Durmstrang ou dans tout le monde sorcier, il y avait toujours quelque chose.
Comment imaginer son avenir quand on a l'impression que le monde va s'écrouler dans la minute ? Comment se focaliser dans ses études quand on a l'esprit ailleurs ? La Coalition était là pour apporter un peu de paix après toutes les choses qu'ils avaient vu ces derniers mois et pourtant personne ne se sentait vraiment à l'abri. Galiane avait toujours l'impression qu'une menace pesait et elle n'était certainement pas la seule...
Bref, elle avait hâte d'avoir un moment de normalité, un échange prof-élève qui, elle l'espérait, serait bénéfique pour tout le monde. Elle n'avait encore jamais conduit ce genre de réunion et, bien qu'elle savait que la plupart des étudiants trouveraient ça énervant, elle persistait dans son idée qu'ils en sortiraient avec les idées un peu plus claires...

La première à rentrer dans son bureau ce matin serait Honoria Vanger, une première année. Dans son dossier, il était écrit qu'elle avait fait sa scolarité à Beauxbâtons, voilà déjà quelque chose qu'elles avaient en commun. La jeune femme s'était préparée quelques questions basiques pour commencer la discussion en espérant que ça se transforme en conversation constructive...
Voilà il était l'heure de commencer. Galiane s'empressa donc d'ouvrir la porte de son bureau pour y accueillir l'étudiante. "Bonjour Honoria. Tu peux t'installer." Dans un coin du bureau Galiane avait disposé deux fauteuils autour d'une petite table basse pour essayer de rendre la réunion un peu moins formelle et un peu plus sympathique. Ce n'était pas un interrogatoire et il n'était pas question pour elle d'utiliser la Legilimansie... Elle espérait d'ailleurs que le fait qu'elle en soit une ne mette pas en garde les élèves... Elle voyait maintenant comment ça pouvait être perçu et les idées que les élèves pourraient se faire... Mais bonn, il était trop tard pour faire demi-tour. "Tu peux m'appeler Professeur K ou Mademoiselle K, pas de Madame ou c'est une heure de retenue." La jeune femme se surprenait à être légèrement tendue. Pourtant c'était elle la figure d'autorité dans la pièce...! Mais bon comme toute première fois, il y avait toujours une petite appréhension, l'envie de bien faire... "Je suis directrice de la filière DMA et je m'occupe du cours de Maniement des armes sorcières et d'initiation à la théorie des Chakras. Alors alors... dis moi un peu à qui j'ai à faire ? Pourquoi choisir la filière DMA ?" Il fallait bien commencer quelque part n'est-ce pas ?
avatar
Honoria P. Vanger
this is the wizzarding world of
Je suis à l'université
informations
Je suis à l'université

correspondances : 164
entrée : 05/06/2014
gallions : 2588

♦ Nota Bene
: La personne qui lui a sauvé la vie en la mettant à l'abri durant un combat.
: vos relations principales ici
: un chaton surnommé snövit, trois portoloins, 2 tickets de transplanage, une potion de mort, une fiole de felix felicis, un sabre de combat supérieur, un uniforme d'escrime, une poudre d'obscurité instantanée.



Message Posté Mer 22 Oct - 20:03.
Quand tu avais appris que tu allais devoir assister à une réunion avec la responsable de la filière DMA, tu te demandas les motivations de ce geste. Paranoïa accrue par la guerre, tu te demandas si jamais on allait te virer si tu ne correspondais pas au type d’élève supposé étudier ce sujet sensible. Ensuite, tu te sentis nerveuse à l’idée que le professeur de Kerveguen puisse aborder des sujets sensibles te concernant. En plus, tu allais passer la première. Même si tu n’avais pas compté interroger nerveusement un autre sur la conversation qu’ils avaient eue, un peu d’assurance aurait été appréciée. Le seul point positif relevait du nom de l’enseignante, clairement français. Peut-être que cela vous permettrait d’établir une connexion sans que ce ne soit trop pénible pour toi. Tu t’étais rendue à l’heure demandée au rendez-vous, légèrement mal à l’aise, même si ça ne se voyait pas forcément. Le moment passé dans le couloir te permit de calmer tes pensées. Non pas que tu aies peur que la brune n’essaye d’entrer dans ta tête. Sans être une occlumens, tu étais capable de ressentir une intrusion et cela ferait clairement mauvais genre. A l’heure pile, tu frappas à la porte du bureau.

La professeur ne fut pas longue à t’ouvrir. Tu appréciais la ponctualité et arriva en avance. « Bonjour professeur. » Tu pris place sur un des sièges, notant immédiatement la volonté de te mettre à l’aise. Dommage, tu te crispas un peu plus intérieurement par esprit de contradiction. C’était la méfiance qui t’avait sauvée jusque là et tu ne pouvais pas t’empêcher de penser qu’une personne gentille avait forcément une idée derrière la tête. Tu ne montras cependant rien de tes réflexions personnelles sur ton attitude envers elle. C’était ta responsable de filière et ce serait vraiment dramatique de lui faire mauvaise impression. Après tout, elle pouvait faire de ta vie un enfer. Son discours était surprenant et tu sentis le coin de tes lèvres se soulever avant de reprendre une attitude inexpressive au cas où elle penserait que tu te moquais d’elle. Tu te félicitas intérieurement de ne pas l’avoir appelée Madame puisqu’elle semblait détester ça. Maintenant, il allait juste falloir que tu évites de prononcer ce mot par mégarde. Tu n’étais pas certaine de savoir si elle plaisantait ou pas concernant la retenue. Tu étais peut-être légèrement dans le faux en pensant qu’elle n’était pas sérieuse, mais certaines personnes se montraient pinces sans rire alors difficile de juger…

Te présenter. Bien, tu avais pensé que vous entreriez dans le vif du sujet immédiatement et tu fus légèrement déstabilisée un bref moment. Tu n’aimais pas vraiment parler de toi, parce que tu avais l’impression d’être devenue quelqu’un d’autre ces derniers mois. Jusqu’où remonter dans ton historique ? Et quoi dire, surtout ? Tu décidas rapidement l’attitude à avoir. Autant adopter la politique de l’honnêteté, du moins ta version de l’honnêteté. Tu ne savais pas les informations dont elle disposait sur toi, mais en te montrant franche sur ta situation, tu espérais éviter de répondre à des questions trop détaillées sur tes raisons de changement de cursus. Même après la fin de la guerre, tu évitais de parler de la résistance et de la guerre en général. « Et bien, j’ai effectué toute ma scolarité à Beauxbâtons. J’ai commencé un cursus de médecine magique l’année dernière avant de changer d’orientation pour cette filière. » Tu fis une pause, cherchant une façon diplomatique de formuler les raisons de ton changement d’orientation. En vérité, c’était pour t’assurer que jamais plus un enfoiré comme Pritchard ne prendrait la direction d’un pays. Une réponse générique irait très bien, tu aviserais si elle demandait plus de précisions. « J’ai souhaité entrer en DMA pour développer mes compétences de défense et d’attaque. »
avatar
Galiane I. de Kerveguen
this is the wizzarding world of
sadique est mon deuxième prénom.
informations
sadique est mon deuxième prénom.

correspondances : 46
entrée : 19/09/2014
gallions : 393

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mar 9 Déc - 0:32.
Au vu des réponses de Honoria, la question suivante n'allait pas être difficile à trouver... Mais était-ce le le lieu et le moment d'aborder un sujet aussi sensible ? Galiane ne savait pas trop quoi faire. Au fond d'elle la petite voix qui lui disait que ces réunions étaient une erreur était de plus en plus présente. Quelle idée de vouloir en savoir plus sur les élèves tout en restant bon enfant, sachant tout ce qu'ils ont traversé... La professeur venait à peine d'arriver à Durmstrang, elle ne pouvait pas savoir ce que tous les habitants de l'Institut pouvaient ressentir... et à vrai dire, elle ne pouvait même pas se faire une idée. Elle n'avait jamais combattu, jamais pris parti. Elle a été surprotégée, presque flouée et maintenant, il est difficile pour elle de trouver sa place. Elle savait que c'était ridicule mais comment pouvait-elle trouver sa place alors qu'elle n'avait jamais vécu de traumatisme... comme tous les autres. Elle savait qu'ils auraient tous préférés éviter ces guerres et pourtant elle les enviait. Tous.
Mais maintenant elle était là, pour faire une différence, poser sa marque quelque part, apporter sa pierre à l'édifice.

Ça avait l'air plutôt clair en regardant les yeux de l'étudiante en DMA qu'elle n'avait pas vraiment envie de développer le pourquoi de son changement de filière et c'était compréhensible... Galiane n'était pas là pour enfoncer le couteau dans la plaie. Pour une fois il n'était pas question de regarder sur le passé mais plutôt de porter un nouveau regard sur le futur, l'espérer normal et heureux.

Quelques minutes s'étaient écoulées depuis qu'Honoria avait fini de répondre et pourtant aucun mots de sortait de la bouche de Galiane. Perdue dans ses pensées positives, elle en oubliait le temps... Bientôt elle balayait d'un hochement de tête ce qu'elle avait à l'esprit... Comme s'il était déjà possible de penser à un avenir meilleur... Elle se savait ridicule. « Très bien, très bien... Tu as déjà choisi ton option ? » Pour le moment, on ne pouvait lire qu'une chose sur le bloc note de Galiane "ex-M2S ?", ça en disait suffisamment sur l'étudiante sans avoir besoin d'explications. « Il y a des choses qui t'intéressent particulièrement ? Ou l'inverse ? Tu as déjà une idée de ce que tu vas faire après ? » Est-ce qu'elle était en train d'enquêter ? Est-ce qu'elle essayait de tout savoir ? Oui et non. Juste l'essentiel. Elle n'était pas là pour les écouter pleurnicher sur leurs problèmes sentimentaux mais pour essayer de les accompagner au mieux pour qu'ils sachent se débrouiller dans la « vraie vie ». Bien sûr elle savait bien que tous les problèmes du monde magique avaient atteint tous les élèves, même les plus jeunes, et qu'ils avaient tous été ramenés à la réalité un peu trop tôt...
Ce qu'elle voulait, c'était qu'ils n'aient pas l'impression que leur éducation soit aussi chaotique que l'extérieur, elle ne voulait pas qu'ils se sentent laissé pour compte.

Spoiler:
 

avatar
Honoria P. Vanger
this is the wizzarding world of
Je suis à l'université
informations
Je suis à l'université

correspondances : 164
entrée : 05/06/2014
gallions : 2588

♦ Nota Bene
: La personne qui lui a sauvé la vie en la mettant à l'abri durant un combat.
: vos relations principales ici
: un chaton surnommé snövit, trois portoloins, 2 tickets de transplanage, une potion de mort, une fiole de felix felicis, un sabre de combat supérieur, un uniforme d'escrime, une poudre d'obscurité instantanée.



Message Posté Sam 13 Déc - 19:12.
Elle restait silencieuse et tu te demandas si tu en avais trop dit, pas assez. Tu repassas dans ta tête tes mots mûrement réfléchis, ne comprenant pas ce qui pouvait la rendre si songeuse. Étais-tu si transparente ? Tu espérais bien qu’il n’était pas si simple de détecter ce qui te tourmentait. Tu tentas de détendre tes traits renfermés pour avoir l’air plus sympathique, moins méfiante. Tu savais bien qu’elle ne voulait pas te nuire, mais la méfiance était maintenant ancrée dans ton esprit à chaque personne que tu rencontrais. Et ce n’était certainement pas cet étrange directeur qui allait te faire changer d’avis, mais c’était encore une question pour une autre fois.  

C’était presque amusant qu’il ait fallu une guerre pour que tu te décides finalement à suivre les traces des Vanger en travaillant pour le compte du ministère et plus spécifiquement dans la justice. Ton grand-père serait fier de voir à quel point tu avais perdu tes illusions d’enfant. Elle te demanda l’option que tu voulais suivre et tu répondis du tac au tac. Pas d’hésitation, c’était évident dans ton esprit. « J’ai choisi option militaire. Je ne me vois plus rester assise derrière un bureau maintenant. J’ai besoin d’action. » Inutile de préciser la raison. C’était suffisamment clair sans que tu n’aies à l’épeler.

Elle enchaîna directement sur tes intérêts. Tu restas silencieuse quelques instants, le temps de réfléchir. « J’ai besoin de me sentir utile. » C’était probablement la chose la plus égoïste que tu avais dite aujourd’hui. Mais c’était la vérité. Ces derniers temps, tu te surprenais à t’intéresser aux autres pour éviter de penser à tes propres problèmes, à vouloir t’impliquer de plus en plus, à défendre tes convictions. Tu n’avais pas vraiment grand-chose à perdre et tu refusais de continuer à te taire, à rester opprimée. La paix était instaurée, mais tu n’y croyais pas vraiment. Pas suffisamment du moins pour envisager de rester en retrait. « Je souhaite pouvoir faire une différence, protéger les gens, et peut-être plus tard accéder à un poste en politique, quand j’aurai prouvé ma valeur… » Autrement dit pas comme cet incompétent de Pritchard.  Ta réponse semblait désarticulée. Tu avais presque parlé comme tes pensées te venaient. Pour un peu, on aurait pu penser que tu faisais un concours de miss. Au moins n’avais-tu pas glissé le fait de vouloir la paix dans le monde. Tu étais bien trop cynique pour penser que ce soit possible sur le long terme. Pourtant, tout était très clair dans ta tête. Mais tu avais peur au fond qu’on te dise que tu cherchais à faire cette filière pour les mauvaises raisons. Parce que tu savais que ces plans seraient compromis dès lors que tu aurais retrouvé l’assassin d’Aksel et que tu te serais vengée. Tu n’étais pas des plus déterminées sur ton parcours. Tu savais juste que tu irais là où tu estimerais qu’on ait besoin de toi.

Tu détestais ne pas mener la conversation, rester sous la menace des questions qui risquaient de te frapper. Pourtant, quand tu cherchais à renverser le rapport établi, ton esprit semblait totalement blanc. Tu te rappelas alors qu’elle avait parlé de la matière qu’elle enseignait. Tu décidas de renverser la situation. « Puis-je comprendre que vous allez nous enseigner à protéger notre esprit durant votre cours ? »


Spoiler:
 

_________________


« And that's when I run »
But if you close your eyes, Does it almost feel like nothing changed at all? ©️ .bizzle
avatar
Galiane I. de Kerveguen
this is the wizzarding world of
sadique est mon deuxième prénom.
informations
sadique est mon deuxième prénom.

correspondances : 46
entrée : 19/09/2014
gallions : 393

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Dim 28 Déc - 19:51.
Plus Galiane écoutait Honoria, plus cela confirmait son impression de s'adresser à une adulte. La jeune fille en face d'elle était plus que courageuse, elle était forte, elle faisait face. Galiane ne pouvait que boire ses paroles en essayant de ne pas avoir l'air trop mal à l'aise. Il fallait vraiment qu'elle se débarrasse de son impression d'illégitimité. Après tout, elle était compétente pour occuper ce poste de professeur et elle aussi méritait du respect. Chacun était unique dans son parcours et dans ce qu'il pouvait apporter au monde... et clairement du côté de Galiane ce n'était pas son esprit guerrier... Mais bon. Elle avait un don qui pouvait s'avérer plus qu'utile même si elle restait barricader derrière des murs...

Quand l'étudiante mentionna son envie de s'engager en politique, Galiane ne put s'empêcher de sourire sans pour autant répondre à Honoria. Il était assez clair que l'idée n'avait pas germer dans son esprit par l'opération du Saint-Esprit mais que c'était à cause de Pritchard... Comme quoi malgré tout le mal qu'il avait fait, il avait fait quelques choses de bien... Faire naître des vocations...
Elle voyait bien que Honoria prenait ses études et son futur très au sérieux et elle trouvait cela admirable. Beaucoup d'élèves avaient complètement laisser tomber les études pour se battre sans penser qu'un jour ils n'auraient plus à le faire et que rien ne les ferait avancer...
Sur son bloc note, la professeure nota dans un coin les idées d'entrée en politique d'Honoria... Elle ne voulait pas briser ses rêves mais elle savait aussi que si elle voulait rester droite, la politique n'était pas vraiment le meilleur endroit pour s'épanouir. Elle ne savait plus si c'était son père ou son grand-père qui lui avait dit ça mais elle se souviendra toujours de la conversation qu'elle avait eu avec l'un des deux qui lui expliquait qu'aussi bon un homme politique pouvait paraître... Il ne pouvait pas être arrivé là où il était sans quelques coups bas et dégâts à droite à gauche... Peut-être serait-elle l'exception qui confirme la règle... ? Elle l'espérait en tout cas.

A la question de la jeune fille, Galiane releva le visage de son bloc. « Désolée, c'est juste pour pouvoir me rafraîchir la mémoire au cas où. » Au cas où quoi elle ne le savait pas mais elle savait que ces notes ne servirait pas à faire prendre son feu de cheminée... « Et pour répondre à ta question, c'est exactement ça. L'un de mes cours traite des objets magiques puissants, ce qui peut être fait avec une baguette et un esprit tordu... » avait -elle fini par chuchoter. « Quand à l'autre, il s'agit bien d'une initiation à l'Occlumencie et à la Légilimencie... Je ne sais pas qui a eu l'idée d'un nom pareil mais les gens pensent toujours qu'il s'agit d'un vulgaire cours de divination... M'enfin.»

Galiane souriait en proposant à Honoria un petit caramel au beurre salé, made in France ! La professeure en prit un entre dans sa main qu'elle ne déballa pas tout de suite. Avant cela elle voulait être sûre que l'ex-Beauxbâtonienne n'avait plus de question à lui poser, Galiane ne voulait pas que l'étudiante ait l'impression d'y passer son après-midi, surtout que d'autres élèves devaient passer aujourd'hui... Elles auraient l'occasion de se revoir et de rediscuter dans un futur plus que proche...

Yo maggle:
 
avatar
Honoria P. Vanger
this is the wizzarding world of
Je suis à l'université
informations
Je suis à l'université

correspondances : 164
entrée : 05/06/2014
gallions : 2588

♦ Nota Bene
: La personne qui lui a sauvé la vie en la mettant à l'abri durant un combat.
: vos relations principales ici
: un chaton surnommé snövit, trois portoloins, 2 tickets de transplanage, une potion de mort, une fiole de felix felicis, un sabre de combat supérieur, un uniforme d'escrime, une poudre d'obscurité instantanée.



Message Posté Jeu 1 Jan - 19:51.
Tu voulais évidemment faire bonne impression. Après tout, c’était le début de l’année, les cours n’avaient pas commencé et tu n’avais pas du tout envie de donner une mauvaise image de toi. Tu avais du mal à t’ouvrir et cela devait sûrement se sentir. Une petite voix dans ta tête se demandait constamment si tu n’étais pas en train d’adresser la parole à un meurtrier. Tu n’avais pas envisagé de te dévoiler autant, de parler de politique. Si Galianne avait eu le moindre doute sur le camp auquel tu avais appartenu durant la guerre, le mystère était dorénavant levé. Il était clair que tu ne portais pas du tout Pritchard dans ton cœur. Elle se contenta d’un sourire et tu ne parvins pas à déterminer ce qu’elle pensait de cette idée ou de la politique menée actuellement. Tu n’avais pas non plus envie de donner l’impression que tu n’étais qu’une rabat-joie incapable de te détendre, mais ce n’était pas facile de laisser tomber le masque continuellement en place. Tu cessas finalement de parler. Tu ne savais plus vraiment quoi dire sans en dévoiler beaucoup trop. En la voyant noter, tu eus la désagréable impression d’être dans le bureau d’un psychomage et tu te sentis légèrement mal à l’aise. C’était sûrement le fait d’être questionnée et de répondre. Tu changeais la donne immédiatement. Tu ne savais pas si tu étais la première à prendre cette initiative de poser des questions, mais tu avais toujours considéré que cela démontrait son engagement et sa motivation. Et puis, tu voulais aussi éviter de devoir répondre à de nouvelles interrogations. Tu ne savais pas trop depuis combien de temps vous étiez là, sûrement pas très longtemps, mais en étant sous le feu des projecteurs de cette manière, le temps semblait toujours distendu. Elle s’excusa de s’être plongée dans ses notes. Au moins, elle ne semblait pas s’être mise à dessiner pour faire passer le temps. Tu avais du mal à la cerner. C’était un peu comme si les rôles étaient inversés. Tu avais presque l’impression d’être devenue l’adulte. Tu lui fis un petit sourire pour dire que cela ne te gênait pas. Tu n’avais pas vraiment ton mot à dire. Ici, les professeurs faisaient la loi sans qu’on ne puisse rien dire pour se rebeller. Ce serait une autre discipline à laquelle tu t’habituais doucement.

Elle te répondit et tu hochas la tête, plus amicale maintenant que tu savais que tu avais eu raison. Tu avais particulièrement hâte d’être à son cours. Tu adorais les potions bien évidemment, mais entrer dans le vif du sujet en apprenant à attaquer et de défendre était ce qui t’intéressait le plus. Beaucoup plus qu’un vulgaire et hasardeux cours de divination. Tu ne portais pas cette matière dans ton cœur et un tel thème n’aurait pas eu sa place dans cette filière. Tu eus un sourire discret en entendant ce qui semblait être un mépris similaire de l’adulte. Quand elle te proposa un caramel, tu sus que l’entretien tirait à sa fin. « Merci beaucoup professeur. » C’était un gentil rappel de ton ancienne vie. Tu l’avalas, le goût te rappelant des souvenirs au coin du feu durant les fêtes de noël. « Puis-je disposer ou avez-vous encore des questions ? » Tu ne voulais pas être impolie, mais elle avait encore sûrement des étudiants à voir. Elle te donna finalement congé et après l’avoir saluée, tu quittas la pièce. Jusqu’au prochain entretien...



Spoiler:
 

_________________


« And that's when I run »
But if you close your eyes, Does it almost feel like nothing changed at all? ©️ .bizzle
avatar
Galiane I. de Kerveguen
this is the wizzarding world of
sadique est mon deuxième prénom.
informations
sadique est mon deuxième prénom.

correspondances : 46
entrée : 19/09/2014
gallions : 393

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Dim 4 Jan - 18:23.
RP TERMINE Embarassed
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Reunion Post-Orientation • Honoria [PM]

T H E . H E A R T . O F . A . D R A G O N :: the forbidden castle :: замок :: левое крыло :: классы

Sujets similaires

-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Entraînement d'orientation
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: