VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Ne me regardes pas | Lycaon&Eleonora. [PM]
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Eleonora Aleksandrova
this is the wizzarding world of
Je suis à l'université
informations
Je suis à l'université

correspondances : 134
âge du joueur : 23
entrée : 06/10/2011
gallions : 795

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: lycaon aleksandrov, meilleur ami et demi frère, solomonia - meilleure amie.
: ma baguette, mon collier porte bonheur, mes livres de cours, la bague de lycaon.



Message Posté Lun 29 Juil - 17:06.



i wanna live like music, rolling down the streets.
hey looking at you i wanna take you to the back of the room..

★ noms des participants: Lycaon Aleksandrov et Eleonora Aleksandrova.
★ statut du sujet: privé
★ date: Un jeudi après-midi en plein mois de janvier 2057.
★ heure: l'après-midi.
★ météo: on s'en fiche, on est dans une bibliothèque.
★ saison: Saison 2.
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: intrigue finale de la saison 2.
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: Intrigue finale de la saison 2.
★ intervention de dominus: ça ira, merci !
★ récompenses: Non.






_________________
i would never leave without you ◈
▽ Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.
avatar
Eleonora Aleksandrova
this is the wizzarding world of
Je suis à l'université
informations
Je suis à l'université

correspondances : 134
âge du joueur : 23
entrée : 06/10/2011
gallions : 795

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: lycaon aleksandrov, meilleur ami et demi frère, solomonia - meilleure amie.
: ma baguette, mon collier porte bonheur, mes livres de cours, la bague de lycaon.



Message Posté Lun 29 Juil - 17:07.

Son œil semblait se déchirer en deux sous la douleur. La main encore posée à l’endroit même de l’impact, Eleonora ne se priva pas pour donner une dizaine d’heures de tortures aux deux crétins qui dans leur bagarre avaient finis par la frapper elle, venue les séparer. Alors qu’ils étaient censés être plus unis que jamais, Durmstrang se déchirait toujours un peu plus. Comme toujours, la bataille avait opposé un Mokop face à un Pouloudnistas, ces derniers, à présent que la magie était quasi proscrite à cause du pouvoir néfaste de l’artefact réveillé, les poings avaient pris la relève, et l’élite durmstrangienne n’était plus à l’abri de rien.

Toujours chancelante, Eleonora, qui avait refusé de se rendre à l’infirmerie pour un simple œil au beurre noir, déambulait dans les couloirs sombres de l’institut afin de faire régner l’ordre du mieux qu’elle pouvait. Depuis septembre, ce rôle de préfet-en-chef était la seule chose stable dans son existence, la seule chose lui donnant l’impression de servir réellement à quelque chose. Et même si elle était devenue pour beaucoup une cible, elle avait également appris beaucoup sur elle-même. Elle était plus ferme désormais, elle ne craignait plus d’élever la voix face à certains mokops encore trop sûrs d’eux. Elle ne voulait pas que son école devienne une zone de non droit, elle voulait continuer à vivre dans un climat propice à l’apprentissage, elle voulait s’en sortir, elle voulait faire quelque chose de sa vie quitte à devoir quitter la Russie, berceau des Aleksandrov auquel elle appartenait désormais bien malgré elle.
La soirée de Noël qu’elle avait passé au manoir avait été grotesque, et encore le terme était faible. Le seul soulagement qu’elle avait ressenti était l’annonce de Lycaon de rentrer à Durmstrang. Depuis la rentrée, elle pouvait à nouveau passer du temps avec son meilleur ami. Pour l’instant, Eleonora avait besoin de calme. Un mal de tête affreux avait pris possession d’elle suite au choc reçu. Le seul endroit qui lui paressait propice à son repos était la bibliothèque. En temps normal, elle l’aurait probablement évité de peur de tomber sur Lycaon qui travaillait là-bas à mi-temps, mais nous étions un jeudi après-midi, et elle était persuadée qu’il ne s’y trouverait pas aujourd’hui. Avançant rapidement, presque en courant de peur de tomber sur des amis des deux idiots qu’elle avait envoyé en retenue, elle se faufila parmi les élèves jusqu’à arriver à la bibliothèque, son sanctuaire.
Elle aimait passer des heures ici à fouiner dans les rayons à la recherche de nouveaux sortilèges à apprendre, d’histoires extraordinaires sur l’histoire de la magie, sur les potions, les héros morts du peuple sorcier. Sa soif de connaissance était infinie et ici, il n’y avait aucune limite à l’apprentissage. Se glissant doucement derrière les deux immenses portes en bois, Eleonora sentit de façon presque magique la douleur diminuer. Il n’y avait pas un bruit, seul le silence reposant soignant son mal. Sans même jeter un œil sur qui se trouvait à la réception de la bibliothèque, la jeune femme se dirigea vers les rayons les plus reculés, elle piocha au hasard un livre sur les poisons mortels et s’installa confortablement à une table en coin, savourant enfin la paix sans s’inquiéter pour le moins du monde de la silhouette glissant vers elle.


_________________
i would never leave without you ◈
▽ Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.

Ne me regardes pas | Lycaon&Eleonora. [PM]

T H E . H E A R T . O F . A . D R A G O N :: Б И Б Л И О Т Е К А :: С т е л л а ж и

Sujets similaires

-
» please, don't leave me || Lycaon & Eleonora || PM.
» I cannot deny all the evil traits - [PM] [ Lycaon & Zillah ]
» Viens petit Lycaon Misty [PV]
» Haao,Surplis du Lycaon de l'étoile Céleste dela Punition[ok]
» Le Lycaon hante les lieux...

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: